Coach 101

1# TU ANIMERAS

Mettez de la vie dans vos séances ! C’est àvous d’imprimer le tempo et l’intensité en fonction de l’effet recherché. N’oubliez pas que les joueurs sont souvent le reflet de l’attitude de l’éducateur. Soyez donc dynamique, mais aussi réactif pour ne pas « subir » la séance. Ici, toute la difficulté réside dans le fait de savoir faire la différence entre « animer » un exercice et crier en permanence… !

2# TU CORRIGERAS

Sur le plan technique, aucune erreur ne doit être « tolérée », surtout dans le cadre d’un exercice analytique. Et pour cause : dès lors que le joueur les aura assimilées, ces erreurs deviendront difficiles à gommer. Voilà pourquoi il ne faut rien laisser passer. Insistez sur le geste juste en expliquant, en questionnant, voire en démontrant si nécessaire.

3# TU DIRIGERAS

L’erreur à ne pas commettre sur un exercice est de vouloir tout corriger, au risque de se « perdre » et de perdre l’attention des joueurs. Si on travaille le jeu dans les intervalles par exemple, évitez de vous attarder sur vos défenseurs qui ne vont pas suffisamment cadrer le porteur… Restez focalisé, concentré, sur le thème de la situation.

4# TU DEMONTRERAS

La démonstration est un repère visuel pour le joueur. Elle donne un sens concret à ce qu’il va devoir reproduire. Plus efficace que des explications parfois longues et trop abstraites, elle demeure un moyen pédagogique fondamental. Si vous n’êtes pas en mesure techniquement ou physiquement d’assurer cette démonstration, demandez à votre meilleur élément de s’y coller.

5# TU AMENAGERAS L’ESPACE

L’aménagement de l’espace de jeu doit s’effectuer en fonction de l’effectif, de l’intensité que l’on veut donner à l’exercice, et du niveau des joueurs. Plus un espace sera minime, plus l’intensité à l’intérieur de celui-ci sera haute. Mais encore, plus un espace sera réduit, plus la difficulté technique sera importante, d’où cette notion primordiale d’aménagement de l’espace. Apportez une attention toute particulière à la couleur des plots. Elle permet de dissocier plus facilement les ateliers ou exercices.

6# TU SERAS RIGOUREUX

La qualité d’un entraînement passe invariablement par la rigueur de l’éducateur sur l’objectif recherché. Être rigoureux, c’est aussi et surtout faire respecter les consignes et veiller à ce que les joueurs conservent un comportement adéquat tout au long de la séance.

7# TU VALORISERAS

Valoriser plus que réprimander. Encouragez le joueur à répéter les habiletés techniques. Mettez le dans un état psychologique favorable à la réussite du geste demandé. La valorisation est fondamentale pour permettre au pratiquant de jouer libéré, relâché et non tendu, crispé et par conséquent peu efficace.

8# TU FERAS DES FEEDBACKS

Le joueur doit absolument avoir un retour sur ce qu’il vient de produire. Ce retour permettra de faire évoluer son comportement, éventuellement de modifier son geste, son attitude, notamment dans le cadre d’un travail purement technique.

9# TU ORGANISERAS

Intégrez toujours la séance dans le cadre d’une planification annuelle. L’entraînement doit s’inscrire dans un cycle de travail cohérent. Cette organisation permettra une progression plus rapide du joueur sur telle ou telle qualité sollicitée, sans en oublier aucune sur une saison !

10# TU SERAS EXEMPLAIRE